« Les aspects sociaux du contrôle des naissances », par Emma Goldman

(Texte original : The Social Aspects of Birth Control – Emma Goldman – Mother Earth. v.11 Avril 1916. Traduction R&B. Source : https://emmagoldmananthologie.wordpress.com/textes-et-documents-de-emma-goldman/la-condition-feminine/les-aspects-sociaux-du-controle-des-naissances/)

Les aspects sociaux du contrôle des naissances

Il a été suggéré que, pour créer un génie, la nature utilise tous ses moyens et met une centaine d’années pour accomplir sa tâche difficile. Si cela est vrai la nature met encore plus longtemps pour créer une grande idée. Après tout, en créant un génie, la nature se concentre sur une personnalité alors que une idée doit finir par devenir l’héritage de l’espèce et doit nécessairement être plus difficile à façonner.

Continuer la lecture de « Les aspects sociaux du contrôle des naissances », par Emma Goldman

« Entraves aux théories et aux activités du mouvement pour le contrôle des naissances en France et aux États-Unis (1873-1940) », par Fatma Ramdani

(Extrait de Mathilde Lévêque et Claire Parfait (dir.), Itinéraires, 2015-2 |2016, « Stumbling blocks. Entraves et obstacles aux circulations », pp. 48-69. Source : https://journals.openedition.org/itineraires/)

Entraves aux théories et aux activités du mouvement pour le contrôle des naissances en France et aux États-Unis (1873-1940)

Résumé : Cet article analyse l’évolution du mouvement pour le contrôle des naissances après l’adoption de lois répressives, votées en 1873 aux États-Unis et en 1920 en France. Les échanges épistolaires entre Margaret Sanger et les principaux militants néo-malthusiens français, Paul Robin, Eugène Humbert et Gabriel Giroud jettent un nouveau regard sur la teneur des lois répressives dans les deux pays. Ils démontrent que loin d’enrayer le développement des théories et pratiques du mouvement, ces lois donnent lieu à une multiplication de rencontres formelles et clandestines au niveau international. S’appuyant sur la méthode de la comparaison et de l’histoire croisée, l’article montre que les rapprochements et interactions entre les militants des deux pays s’avèrent être des stratégies de contournement et de transgression de l’autorité étatique.

Plan

Des lois répressives : résultat d’un mouvement en plein essor
· Le contexte américain : menace contre la race blanche
· Le contexte français : la dénatalité ou crime contre la nation
· Une ère nouvelle : l’émancipation des femmes

Impact des lois répressives et stratégies de contre-mobilisation
· Des rencontres décisives en dehors des frontières nationales
· Une solidarité indéfectible et des transferts réciproques

Conclusion

download (pdf)

Lire en ligne : https://doi.org/10.4000/itineraires.2890

« Écoutez Jeanne Humbert », par Bernard Baissat

Écoutez Jeanne Humbert

Un film de Bernard Baissat

(1980 – 55 minutes)

« Ayons peu d’enfants » : à ce slogan des propagandistes néo-malthusiens du début du siècle, Jeanne Humbert ajoute : « Femmes ne soyez plus esclaves ». À 90 ans, Jeanne Humbert continue à lutter pour la limitation volontaire des naissances et pour le progrès social de l’humanité. À l’occasion de son anniversaire, fidèles et jeunes amis fêtent la femme et la militante. C’est avec l’historien Francis Ronsin qu’elle a choisi d’évoquer sa vie.

Voir le film en ligne : https://youtube.com/watch?v=rq888LFuDEM

Margarethe Faas-Hardegger, anarchiste féministe néo-malthusienne

(Extraits de la brochure « Vie et lutte de Margarethe Faas-Hardegger. Anarchiste, syndicaliste et féministe suisse. Pour le centenaire de L’Exploitée (1907-2007). » par Patrick Schindler (Editions du Monde Libertaire, Novembre 2007. « Pas de ©. Reproduction libre en citant la source. »). Brochure en téléchargement pdf).

* * *

L’Exploitée [journal fondé par Margarethe Faas-Hardegger], un organe syndical qui s’ouvre aux femmes

[…]

En décembre 1907, le mensuel [L’Exploitée] souligne la nouvelle organisation de la Fédération suisse des femmes prolétaires. Elle vient, en effet, de décider de laisser aux sections la plus large autonomie possible, selon les thèmes retenus :

Continuer la lecture de Margarethe Faas-Hardegger, anarchiste féministe néo-malthusienne

« Le crime d’engendrer », par Fernand Kolney

(Brochure de Fernand Kolney publiée par la Librairie du « Malthusien » à Paris en 1909 (36 p.))

Le crime d’engendrer

Sommaire

4 · Déclaration de la Ligue Néo-Malthusienne de France
5 · LE CRIME D’ENGENDRER
5 · Chapitre VIIe du Salon de Madame Truphot, roman.
17 · Extrait des Aubes Mauvaises, roman.
23 · Le concile de Thoulouza.

download (pdf)

« Les responsables de la guerre », par Manuel Devaldès

(Extrait de Manuel Devaldès, Croître et multiplier, c’est la guerre !, 1933,  Chapitre XIII, « Les responsables de la guerre » (extrait), p. 99-103. Source : http://anarlivres.free.fr/pages/biblio/complements/devaldes.html)

Les responsables de la guerre

(extrait)

On se tromperait si l’on croyait que les surpopulateurs se trouvent exclusivement dans le camp nationaliste. Il est des surpopulateurs jusque dans le camp révolutionnaire. Un fait, qui n’est nullement isolé, va le prouver péremptoirement.

Continuer la lecture de « Les responsables de la guerre », par Manuel Devaldès

« Nelly Roussel », par Elinor Accampo

(Extrait de Christine Bard (dir.) et Sylvie Chaperon (coll.), Dictionnaire des féministes. France XVIIIe – XXIe siècles, PUF, 2017)

ROUSSEL NELLY Née le 5 janvier 1878 à Paris (XIIe arr.), décédée le 22 décembre 1922 au Sanatorium de Buzenval à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

L’idée que les femmes ont le droit de poursuivre un épanouissement personnel – un bonheur individuel – sans tenir compte de leur statut social, marital ou maternel et celui de refuser les douleurs physiques est centrale dans la philosophie féministe de Nelly Roussel. Bien que ces concepts ne soient pas totalement étrangers à la culture républicaine française contemporaine, ils perturbent profondément les idées que la IIIe République se fait des femmes. Un proche de Nelly Roussel la nomme très justement « une contemporaine de l’avenir » car, bien plus moderne que d’autres féministes de son époque, elle anticipe la deuxième vague des années 1970 en considérant la contraception comme le premier pas vers l’émancipation des femmes, tant au niveau privé que public.

Continuer la lecture de « Nelly Roussel », par Elinor Accampo

« Question “individuelle” ? », par Nelly Roussel

(Extrait de Génération Consciente, 7e année, n°72, 1er Mars 1914. Source : Jeanne Humbert – Eugène Humbert : la vie et l’œuvre d’un néo-malthusien, p. 71, La Grande Réforme, Paris, 1947)

Question « Individuelle » ?

Rien n’est plus difficile que d’obliger nos adversaires à la discussion franche et ouverte. Ils ont, pour s’y dérober, des trouvailles. Dernièrement encore, à Auxerre, un rédacteur d’une feuille locale, invité expressément à être mon contradicteur, donnait comme prétexte à son abstention, que le néo-malthusianisme, question purement « individuelle », lui parait « dénuée d’intérêt » et indigne d’un débat public. Appréciation quelque peu étrange de la part d’un monsieur qui, à l’ordinaire, ne ménage pas ses critiques à nos théories, et qui s’occupe trop d’elles pour que nous puissions croire qu’il les juge « dénuées d’intérêt ».

Continuer la lecture de « Question “individuelle” ? », par Nelly Roussel